Etre maman et travailler


Certaines femmes cumulent plusieurs rôles : mère, épouse, femme active… Difficile parfois d’allier ces différentes vies pendant la période de grossesse (et après). Avoir un enfant suscite beaucoup de questions.

“Je viens de prévenir l’employeur de mon état de grossesse”

Une fois l’employeur informé de ton état de grossesse, tu bénéficies d’une protection contre le licenciement (sauf pour d’autres motifs que le fait d’être enceinte, pour raisons économiques par exemple). Il prendra un certain nombre de mesures légales pour veiller à ton bien-être. Tu peux, dans certains cas, être dispensée d’exécuter une partie de tes tâches habituelles (affectation à un autre poste, arrêt du travail de nuit, interdiction d’exercer certaines tâches dangereuses, etc.). Ces aménagements ne doivent en aucun cas avoir une incidence sur ta rémunération.

Pour que ton employeur ne puisse pas prétendre ignorer ton état de grossesse, le mieux est de le prévenir par lettre recommandée (utile en cas de litige) au plus tard 7 semaines avant la date présumée de l’accouchement (9 semaines dans le cas de naissances multiples).

“Combien de temps dure le congé de maternité ?”

Le congé de maternité dure 15 semaines. ; 17 semaines en cas de naissances multiples.

Cette période est divisée en deux :

▪ Le congé prénatal : sa durée est de 5 semaines facultatives (7 en cas de naissances multiples) + 1 semaine obligatoire, celle qui précède l’accouchement et qui ne peut être reportée (si tu ne la prends pas avant, elle est perdue).

▪ Le congé postnatal : il est obligatoire et sa durée ne peut être réduite. Il débute le jour de l’accouchement et dure 9 semaines (11 en cas de naissances multiples). Il peut être prolongé des jours non utilisés du congé prénatal (5 semaines maximum).

“C’est quoi le congé d’allaitement ?”

Ce congé peut prolonger le congé de maternité. Il a une durée de 5 mois maximum.  Si le congé est accepté après visite chez le médecin du travail, la rémunération se fait via la mutuelle. Mais si tu travailles dans le secteur privé, le congé peut résulter d’un accord avec l’employeur (congé sans solde) et est donc non rémunéré.

“C’est quoi la pause allaitement ?”

Si tu souhaites reprendre ton travail à mi-temps tout en continuant à allaiter ton bébé, tu as droit à une pause d’une demi-heure par jour pour allaiter ou pour tirer ton lait. Si tu retravailles à temps plein, tu as droit à deux pauses d’une demi-heure. Ces pauses sont autorisées jusqu’à ce que le bébé soit âgé de 9 mois.

L’employeur ne peut s’y opposer, il doit être averti 2 mois à l’avance et prévoir avec toi les modalités d’application. Pendant la durée des pauses, tu ne perçois pas ton salaire mais une indemnité de la mutualité égale à 82% de ton salaire brut. N’oublie pas d’en avertir ta mutuelle suffisamment à l’avance.

“A combien s’élève l’indemnisation de maternité ?”

A 82% du salaire brut pendant les 30 premiers jours et à 75% du salaire brut plafonné à partir du 31e jour de repos de maternité et ce, pour le reste du congé. L’indemnité est payée sans retenue du précompte professionnel. Pour pouvoir bénéficier de cette indemnité, tu dois remettre à ta mutualité et à ton employeur un certificat médical mentionnant la date présumée de l’accouchement et après la naissance, une attestation de naissance. Cette allocation est versée par la mutuelle.

“Et après, comment on concilie le boulot avec son nouveau rôle de parent  ?”

Jusqu’aux 12 ans de l’enfant, il est possible de demander un “congé parental” (aussi bien pour le papa que pour la maman). Ce congé est en partie compensé par une allocation de l’ONEM.  Il faut donc aussi penser à introduire une demande.

En savoir plus
Belgium.be – NaissanceCongé de maternitéCongé de paternité  
SPF Emploi – Protection de la maternité
ONE – Congé de maternitéCongé d’allaitement
Socialsecurity – Naissance d’un enfant
Inami – Repos de maternité pour les salariées ou les chômeuses
Onem – Brochure “Interruption de carrière – congé parental” (pdf)
La Ligue – Quels sont vos droits après le congé de maternité ?
Congé parental selon l’Onem
Le ligueur – Quels sont vos droits après le congé de maternité ?

Un commentaire, une question ?