Journée de la Terre – Alimentation durable


Journée de la Terre – 23 avril 2022

Les faits

L’alimentation représente :

Source : clcv

Le choix de notre alimentation a un impact important sur notre planète. L’alimentation, ou sa production, représente 10,4 % des émissions de gaz à effet de serre en Belgique et est considérée comme la principale cause de perte de biodiversité en Belgique et dans le monde.
La consommation et la production de produits d’origine animale (charcuterie, volaille, viande et produits laitiers) sont considérées comme le principal moteur au niveau mondial.
Ça fait réfléchir !

Les différents éléments auxquels réfléchir :

Ce qui est produit (et donc le type de produits que l’on choisit). On sait que l’impact environnemental des produits animaux est beaucoup plus important que celui des légumes, noix, légumineuses, etc.

Comment c’est produit. L’impact d’une production de type intensif est sensiblement différent de celui d’une production extensive (animaux en prairie, par exemple).

Où c’est produit. Localement de préférence, mais pas sous serre chauffée et pas non plus dans des régions en manque d’eau.

Si la production suit les saisons. Pour éviter la production sous serre chauffées très gourmandes en énergie ou l’importation (et donc le transport) de marchandises venues de loin.

Dans quelle condition se fait la production. Les conditions de travail et la rémunération des producteurs sont-elles correctes ?

Comment c’est transporté et distribué. Par bateaux cargos ? Avions ? Camions ?

Soigner ma santé et la planète

Pourquoi limiter sa consommation de viande est bon pour la planète ET pour ta santé ?

Source : Test-achat

Greenpeace appelle à manger moins de viande, et une viande de meilleure qualité, locale et bio.
En Belgique, la consommation de viande est entre deux et deux fois et demi le maximum recommandé. Les enfants belges de 3 à 13 ans consomment près de deux fois trop de protéines animales. Cette surconsommation encourage une surproduction néfaste pour tous. En outre, la surconsommation en Europe fait que la Belgique exporte une grande partie de sa production, produisant deux fois plus de viande qu’elle n’en consomme. Cette surconsommation et surproduction sont néfastes à plusieurs niveaux :

• Santé individuelle : maladies cardiovasculaires, obésité, diabète de type 2 et certaines formes de cancer.

• Santé publique. L’utilisation intensive d’antibiotiques pour l’élevage intensif est co-responsable du développement de bactéries résistantes aux antibiotiques, reconnu en Belgique comme une menace sérieuse pour la santé publique.

Source : Greenpeace

Pourquoi les fruits et légumes (de saison, c’est encore mieux!) sont-ils bons pour la planète ET pour ta santé ?

  Consommer de saison, c’est consommer local

Privilégier les produits locaux qui n’ont pas à parcourir des milliers de kilomètres. Cela permet de les récolter à maturité. Ils ont un meilleur goût et ils renferment plus de nutriments.

  Les fruits et légumes de saison sont moins polluants

Réduire les produits importés de l’étranger, c’est aussi réduire les transports et la pollution que cela engendre. Un fruit ou un légume hors saison consommerait entre 10 à 20 fois plus de pétrole pour son transport que le même fruit produit localement en saison. De plus, manger des fruits et légumes hors saison encourage les cultures sous serre, gourmandes en eau et en énergie pour le chauffage.

  Ils sont meilleurs pour notre santé

Les fruits et légumes de saison correspondent mieux aux besoins nutritionnels de notre corps. En effet, ils nous apportent les nutriments essentiels en fonction des saisons. C’est le cas par exemple de l’orange ou la mandarine en janvier. Ce type de fruit nous apporte de la vitamine C dans une période où l’on manque de soleil et où le corps a besoin de booster le système immunitaire. Au contraire, en été, les concombres, melons, pastèques ou tomates sont gorgés d’eau pour apporter à notre corps l’hydratation nécessaire sous les hautes températures.

Pour résumer : que faire ?

Chaque petit changement fait la différence !


Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt.
Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre qui s’étendait sous leurs yeux.
Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation qui lui semblait dérisoire, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! » Et le colibri lui répondit : « Je le sais, mais je fais ma part. »
[Légende amérindienne]

Adopter une alimentation durable

Source : clcv

Viens découvrir les légumes de saison : IFEL-W

Source : manger demain

En savoir plus :

Manger, bouger
WWF – Mobiliser les jeunes pour une alimentation durable
Max de génie – Pourquoi manger des fruits et des légumes de saison ?